PHP 5.6.0beta1 released

Introduction

Avertissement

Ce module est EXPERIMENTAL. Cela signifie que le comportement de ces fonctions, leurs noms et, concrètement, TOUT ce qui est documenté ici peut changer dans un futur proche, SANS PREAVIS ! Soyez-en conscient, et utilisez ce module à vos risques et périls.

Afin d'utiliser le Service d'Accès de Données Relationnel pour les Objets de Service de Données, vous devrez comprendre certains concepts derrière le SDO : le graphique de données, l'objet de données, le moyen de déconnexion pour travailler, le changement du sommaire, les expressions XPath et les propriétés, et ainsi de suite. Si vous n'êtes pas familier avec ses idées, vous devriez regarder en premier à la section sur le SDO. De plus, le DAS Relationnel utilise l'extension SDO pour s'isoler des communications spécifiques aux bases de données. Afin d'utiliser le DAS Relationnel, vous devrez être capable de créer et passer une connexion de base de données PDO; pour cette raison, vous devrez aussi regarder la section sur le PDO.

Le travail de DAS Relationnel est de déplacer les données entre les applications et une base de données relationnelle. Afin de faire cela, vous devez dire quelle sorte de données vont être transférées entre les entités de base de données - tables, colonnes, clés primaires et clés étrangères - et les éléments de modèle SDO - types, propriétés, relations de retenue et ainsi de suite. Vous spécifiez ces informations comme des métadonnées lorsque vous construisez le DAS Relationnel.

Vue d'ensemble des Opérations
  1. La première étape est d'appeler le constructeur de DAS Relationnel, en lui passant les métadonnées qui définissent les relations entre la base de données et le modèle SDO. Il y a des exemples plus bas.

  2. L'étape suivante devrait être l'appel des méthodes executeQuery() ou executePreparedQuery() sur le DAS Relationnel, en leur passant soit une requête SQL littérale pour le DAS pour préparer et exécuter ou une requête préparée avec des paramètres fictifs et une liste des valeurs à être insérées. Vous pouvez aussi avoir besoin de spécifier un peu de métadonnées à propos de la requête, ainsi le DAS Relationnel saura exactement quelles colonnes seront retournées de la base de données et dans quel ordre. Vous devez aussi passer une connexion de base de données PDO.

    La valeur de retour de executeQuery() ou executePreparedQuery() est un graphique de données normalisé contenant toutes les données du jeu de résultats. Pour une requête qui retourne les données obtenues à partir de plusieurs tables, ce graphique contiendra plusieurs objets de données, liés avec les relations SDO contenues. Il pourrait aussi y avoir des données de références qui ne sont pas de contenues à l'intérieur des données.

    Une fois que la requête a été exécutée et le graphique de données construit, il n'est pas nécessaire pour l'instance de DAS Relationnel ou pour la connexion de base de données. Il n'y a pas de verrou gardé sur la base de données. Le DAS Relationnel et la connexion de base de données PDO peuvent être tous deux passés au ramasse miettes.

  3. Il est probable que les données dans le graphique de données passent par plusieurs modifications. Le graphique de données peut être sérialisé dans une session PHP et ainsi peut avoir une vie au-delà d'une interaction client-serveur. Les objets de données peuvent être créés et ajoutés au graphique, les objets de données déjà dans le graphique peuvent être supprimés et les objets de données dans le graphique peuvent être modifiés.

  4. Enfin, les changements effectués sur le graphique de données peuvent être appliqués à la base de donnés en utilisant la méthode applyChanges() de DAS Relationnel. Pour cela, une autre instance de DAS Relationnel doit être construite, en utilisant les mêmes métadonnées, et une autre connexion à la base de données obtenue. La connexion et le graphique de données sont passés à applyChanges(). À ce point, le DAS Relationnel examine les changements et génère les requêtes SQL INSERT, UPDATE et DELETE nécessaires pour appliquer les changements. Toutes les requêtes UPDATE et DELETE sont qualifiées avec les valeurs originales des données, donc il se peut que les données aillent changées dans la base de données en attendant que les données soient détectées. En assumant qu'aucune collision de ce type ne s'est produite, les changements seront envoyés à la base de données. L'application peut alors continuer à travailler avec le graphique de données, effectuer d'autres changements et les appliquer, ou peut le jeter.

Il y a d'autres moyens de travailler avec les données dans la base de données : il est possible de créer simplement les objets de données et les écrire à la base de données sans effectuer d'appel préliminaire à executeQuery(), par exemple. Ce scénario et les autres sont explorés dans les exemples de la section plus bas.

add a note add a note

User Contributed Notes

There are no user contributed notes for this page.
To Top