PHP 7.4.3 released

Les connexions persistentes (version 1.3.0+)

Toutes les version du driver depuis la version 1.3.0 utilisent les connexions persistentes pour minimiser le nombre de connexions effectuées à chaque serveur de base de données. Ces connexions sont sauvegardées par le processus PHP et peuvent être réutilisées par plusieurs requêtes.

Avant la connexion au serveur de base de données, le driver va créer un hash pour la connexion basé sur l'hôte, le port, le nom du jeux de réplication (s'il y en a), tous les éléments d'authentification (i.e. le nom d'utilisateur, le mot de passe, la base de données), ainsi que l'identifiant de processus. Si une connexion existe déjà avec ce hash, elle sera utilisée au lieu de créer une nouvelle connexion associée à ce hash. La fonction MongoClient::getConnections() peut être utilisée pour récupérer les informations à propos de chaque connexion persistente. Par exemple :

<?php

$m1 
= new MongoClient('mongodb://localhost');
$m2 = new MongoClient('mongodb://localhost');
$m3 = new MongoClient('mongodb://user:pw@localhost');
$m4 = new MongoClient('mongodb://127.0.0.1');
$m5 = new MongoClient('mongodb://rs1.local:30017,rs2.local:30018/?replicaSet=rs');
$m6 = new MongoClient('mongodb://sharding.local:40017');

foreach (
MongoClient::getConnections() as $conn) {
    echo 
$conn['hash'], "\n";
}

?>

L'exemple ci-dessus va afficher quelque chose de similaire à :

localhost:27017;-;X;15487
localhost:27017;-;admin/user/c56c…8bbc;15487
127.0.0.1:27017;-;X;15487
rs1.local:30017;rs;X;15487
rs2.local:30018;rs;X;15487
sharding.local:40017;-;X;15487

Dans cet exemple, $m1 et $m2 ont le même hash et partage une connexion persistente. Les connexions pour chacun des autres instances MongoClient ont un hash unique, et utilisent leurs propres sockets. Notez que "localhost" et "127.0.0.1" ne partagent pas le même hash ; la résolution DNS n'est pas utilisée dans ce calcul.

add a note add a note

User Contributed Notes

There are no user contributed notes for this page.
To Top