PHPKonf 2020 Online

Connexions et gestionnaire de connexion

Les connexions sont établies en créant des instances de la classe de base de PDO. Peu importe quel pilote vous voulez utiliser ; vous utilisez toujours le nom de la classe PDO. Le constructeur accepte des paramètres pour spécifier la source de la base de données (connue en tant que DSN) et optionnellement, le nom d'utilisateur et le mot de passe (s'il y en a un).

Exemple #1 Connexion à MySQL

<?php
$dbh 
= new PDO('mysql:host=localhost;dbname=test'$user$pass);
?>

S'il y a des erreurs de connexion, un objet PDOException est lancé. Vous pouvez attraper cette exception si vous voulez gérer cette erreur, ou laisser le gestionnaire global d'exception défini via la fonction set_exception_handler() la traiter.

Exemple #2 Gestion des erreurs de connexion

<?php
try {
    
$dbh = new PDO('mysql:host=localhost;dbname=test'$user$pass);
    foreach(
$dbh->query('SELECT * from FOO') as $row) {
        
print_r($row);
    }
    
$dbh null;
} catch (
PDOException $e) {
    print 
"Erreur !: " $e->getMessage() . "<br/>";
    die();
}
?>

Avertissement

Si votre application n'attrape pas les exceptions lancées depuis le constructeur PDO, l'action par défaut du moteur zend est de terminer le script et d'afficher une trace. Cette trace devrait révéler des détails complets sur la connexion à la base de données, incluant le nom d'utilisateur et le mot de passe. Il est donc de votre responsabilité d'attraper cette exception, soit explicitement (via l'instruction catch) ou implicitement via la fonction set_exception_handler().

Lorsque la connexion à la base de données a réussi, une instance de la classe PDO est retournée à votre script. La connexion est active tant que l'objet PDO l'est. Pour clore la connexion, vous devez détruire l'objet en vous assurant que toutes ses références sont effacées. Vous pouvez faire cela en assignant NULL à la variable gérant l'objet. Si vous ne le faites pas explicitement, PHP fermera automatiquement la connexion lorsque le script arrivera à la fin.

Note: S'il existe encore d'autres références à cette instance PDO (par exemple, à partir d'une instance PDOStatement ou d'autres variables référençant la même instance PDO), celles-ci doivent également être supprimées (par exemple, en affectant NULL à la variable qui référence le PDOStatement).

Exemple #3 Fermeture d'une connexion

<?php
$dbh 
= new PDO('mysql:host=localhost;dbname=test'$user$pass);
// utiliser la connexion ici
$sth $dbh->query('SELECT * FROM foo');

// et maintenant, fermez-la !
$sth null;
$dbh null;
?>

Beaucoup d'applications web utilisent des connexions persistantes aux serveurs de base de données. Les connexions persistantes ne sont pas fermées à la fin du script, mais sont mises en cache et réutilisées lorsqu'un autre script demande une connexion en utilisant les mêmes paramètres. Le cache des connexions persistantes vous permet d'éviter d'établir une nouvelle connexion à chaque fois qu'un script doit accéder à une base de données, rendant l'application web plus rapide.

Exemple #4 Connexions persistantes

<?php
$dbh 
= new PDO('mysql:host=localhost;dbname=test'$user$pass, array(
    
PDO::ATTR_PERSISTENT => true
));
?>

La valeur de l'option PDO::ATTR_PERSISTENT est convertie en booléen (activer/désactiver les connexions persistantes), sauf si c'est une une chaîne de caractères non-numérique, au quel cas ceci autorise l'utilisation de plusieurs pool de connexions persistantes. Ceci est utile si les connexions différentes utilises des paramètres incompatible, par example, des valeurs différentes de PDO::MYSQL_ATTR_USE_BUFFERED_QUERY.

Note:

Si vous souhaitez utiliser des connexions persistantes, vous devez utiliser la valeur PDO::ATTR_PERSISTENT dans le tableau des options du pilote passé au constructeur PDO. Si vous définissez cet attribut avec la méthode PDO::setAttribute() après l'instanciation de l'objet, le pilote n'utilisera pas les connexions persistantes.

Note:

Si vous utilisez le pilote PDO ODBC et que votre librairie ODBC prend en charge le bassin de connexion ODBC (unixODBC et Windows le supportent tous les deux ; peut être plus), alors il est recommandé de ne pas utiliser les connexions persistantes PDO, mais plutôt laisser le bassin de connexion ODBC mettre en cache les connexions. Le bassin de connexion ODBC est partagé avec les autres modules dans le processus ; si PDO met en cache la connexion, alors cette connexion ne sera jamais retournée par le bassin de connexion ODBC, faisant que plusieurs connexions sont créées pour les autres modules.

add a note add a note

User Contributed Notes

There are no user contributed notes for this page.
To Top